TÉMOIGNAGES

   

Oh mon dieu!! J'ai était complètement épatée par l'équipe si sympathique et si bien informée de Bailey Blu. Je n'ai jamais été aussi bien accueillie dans une animalerie, JAMAIS! Ils sont vraiment uniques. Ils se soucient de votre compagnon (et vous!) et prennent vraiment le temps pour tout vous expliquer. C'est vraiment rafraîchissant d'obtenir un tel service! C'est rendu ma mission d'informer les autres à propos de Bailey Blu, parce que j'étais tellement heureuse de mon expérience et je crois qu'il faut récompenser quand il y a du mérite. En plus, tout le monde devrait savoir ce qu'est un vrai service à la clientèle. Merci, Bailey Blu.

- Elia Papas  

Il y a quelques mois, mon vétérinaire m'a donné un diagnostic qu'aucun maître veuille entendre. Après avoir examiné mon chat, il a confirmé que Calvin était diabétique. Les traitements d'insuline peuvent être très coûteux, requièrent beaucoup d'entretien et la réussite n'est pas garantie. Dans la plupart des cas, le chat aurait de la chance que sa vie soit prolongée d'une année ou deux.

Puisqu'on a eu le diagnostic très tôt, mon vétérinaire a suggéré d'offrir un régime haut en protéines à mon chat avant de débuter le programme d'insuline. Dès que je suis rentré chez moi, je me suis mis à mon ordinateur et j'ai passé des heures à rechercher le meilleur régime pour Calvin. J'ai appris que le régime devait contenir de la viande musculaire haute en protéines (poulet et lapin), sans gluten, sans grains, pas de légumes, peu ou pas de glucides; un équilibre de viande d'organes, combiné avec de la farine d'os fraîchement broyée. Les chats sont carnivores - ils mangent de la viande, donc pourquoi leur donner quoi que ce soit d'autre?

J'avais de la chance. Un de mes amis m'a fortement recommandé un magasin nommé "Bailey Blu" qui distribuait justement la nourriture de chats que je cherchais. Le lendemain matin, je suis rentré dans le magasin et j'ai été accueilli par Natalie, la propriétaire, et son compagnon, un chien sympathique nommé Blu. Je suis si reconnaissant envers Natalie, qui a gracieusement passé une heure avec moi. Elle a répondu toutes mes questions avec précision et leur nourriture de chat répondait à mes exigences.

Dix jours après avoir débuté ce nouveau régime, j'ai ramené Calvin chez le vétérinaire pour une autre examen de glucose. Vous ne pouvez imaginer à quel point j'étais soulagé d'entendre que son niveau de sucre avait baissé, et ce, de façon drastique. Honnêtement, j'étais assez surpris de ce résultat quasi immédiat. Grâce à la diète, on a pu éviter les injections d'insuline et je garderai Calvin sur ce régime. Je vérifierai aussi régulièrement son niveau de glucose afin d'assurer qu'il soit sur la bonne voie.

Rentrer dans ce magasin est la meilleure décision que j'ai prise. Mon chat est comme mon enfant - ça a sauvé sa vie. J'espère maintenant pouvoir profiter de sa présence pendant plusieurs années à venir... et c'est le meilleur cadeau! Mise à jour

Simplement à titre de nouvelles, j'ai amené Calvin au vétérinaire ce matin pour une vérification de son niveau de glucose et il est complètement de retour à la normale. C'est incroyable ce que ce nouveau régime a fait pour lui!

À notre première visite chez le vétérinaire, la lecture était très haute, à 25. Après seulement dix jours à suivre son nouveau régime, le résultat est descendu à 18, donc je savais qu'on était sur la bonne voie. La lecture ce matin était de 8.5, ce qui est excellent pour un chat normal. Une chance que j'ai attrapé ça assez tôt, et que son pancréas n'avait pas été trop affecté.

Ce fut une surprise inattendue pour mon vétérinaire, qui était très impressionné par les résultats. Il aimerait que d'autres vétérinaires fassent plus de recherches sur ce type de nourriture. De plus, il a gracieusement accepté vos cartes d'affaires que je lui ai données et a dit qu'il n'hésitera pas de recommander votre nourriture à d'autres clients.

Donc en moins de deux mois, Calvin va super bien! Je suis absolument ravi que ce régime lui a sauvé la vie!

- Dale Wong  

J’ai rencontré la propriétaire de Bailey Blu, Natalie Gore, en promenant mon chien Bear. Comme nos deux toutous s’entendaient magnifiquement bien nous nous sommes mise à marcher ensemble.  Le hasard a très bien fait les choses. Mon chien Bear est un Léonberger de 180 livres qui, à l’époque, était affligé de démangeaisons et de diarrhées quasi permanentes. Natalie a eu la générosité de partager son savoir en matière de nutrition crue, elle m’a éduquée et informée et m’a aidée à faire la transition de nourriture sèche vers nourriture crue. Presqu’immédiatement les problèmes de Bear ont diminués, puis, cessés. J’ai maintenant un chien en parfaite santé et qui maintient son poids idéal sans problème. Les propriétaires d’animaux de Montréal ont énormément de chance de pouvoir bénéficier d’un tel endroit où trouver informations, soutient et produits d’une impeccable qualité. Merci Natalie.

- Valerie M. et Bear  

Vous êtes si bien informés et je suis heureuse de vous connaître et d'avoir votre magasin fantastique si proche de chez moi. Vous êtes une ressource d'une valeur inestimable. Une nutrition adéquate est d'une importance incroyable pour nos bébés. J'apprécie votre recherche, apprentissage et préoccupation pour les meilleurs aliments et produits que nous pouvons offrir à nos animaux, qui nous aiment tant.

Merci, Natalie, pour tout ton aide et tout ce que tu fais!

- Julie A.  

Je vais débuter en disant que j'adore les chats. Je suis fière de dire que j'ai trois chats d'âges différents qui couraillent chez moi: Tigger est mon gros matou de 16 ans, Cocolino (qui signifie câlineux en italien) est mon doux minou de 5 ans et Quello Bello (oui, un autre surnom italien, signifiant "le beau") est mon p'tit coquin noir de quatre mois!!

Tout comme la plupart des maîtres, je nourrissais mes chats de la nourriture sèche à base de grains. Une série d'événements m'ont amené à considérer une nourriture de plus haute qualité. J'ai donc magasiné quelques animaleries. Puis un jour, j'ai entendu une annonce de Bailey Blu à la radio. Natalie Gore (à ma découvert grande découverte, c'était la propriétaire du magasin) parlait de quelque chose qui ne m'était pas familier... de la nourriture crue pour chiens et chats. J'avoue que j'ai du entendre l'annonce à quelques reprises avant de décider d'écouter ses conseils d'aller la voir pour une consultation.

J'ai trouvé le décor du magasin charmant, mais j'étais surtout impressionnée par la manière que Natalie et son équipe m'ont accueilli avec mes questions. Je ne connaissais absolument rien à la nourriture crue, comment l'offrir à mes chats et je ne savais honnêtement pas par où commencer. On m'a dit que puisque mes chats étaient habitués à la nourriture à base de grains, que ça me prendrait quelque temps pour les déshabituer à leur régime. On m'a conseillé avec un scénario, étape par étape. Tout d'abord, je devais les déshabituer au régime à base de grains en leur donnant de la nourriture à base de grains en canne. Une fois cette lutte gagnée, je pourrai leur offrir un régime cru.

Depuis six mois, chaque visite au magasin m'a donc permis d'en apprendre davantage sur les bénéfices de la nourriture crue. Natalie, Viki et le restant de l'équipe m'éduquaient, petit à petit! J'avais l'impression d'avoir à ma disposition ma propre équipe "bouffe crue" qui m'encourageaient lors d'une transition qui était parfois difficile. Mais ce défi est payant pour mes amis touffus. J'ai adopté Quello il y a un mois et il a immédiatement adhéré au menu cru. Tigger et Cocolino développent leur goût pour le cru, tandis qu'il y a quelques mois ils tournaient leurs dos à leurs bols, refusant même de les sentir.

Les résultats commencent à être apparents : tous les trois one un pelage plus luisant, Cocolino a réglé son problème de selles molles, le vieux corps de Tigger est plus musculaire, et leur litière pue moins. Je suis tellement heureuse d'avoir poursuivi ce régime et de pouvoir compter sur l'équipe de Bailey Blu quand je n'étais pas certaine de m'y prendre correctement. Tigger et Cocolino n'ont pas encore adhéré à la bouffe crue à 100%, donc je vais devoir travailler un peu plus avec eux. Je crois que cela prendre quelques mois encore. Peu importe, les résultats à date sont incroyables. Je ne peux pas abandonner maintenant. Donc si vous vous demandez si ça a valu la peine, la réponse est : CERTAINEMENT. Et si vous vous demandez si je recommanderai Bailey Blu, la réponse est : ABSOLUMENT. Merci Natalie et Viki!

- Mariangela Vincenzi  

Cela fait déjà un an que je suis une fière cliente de Bailey Blu. Je me trouve maintenant aux portes du magasin à chaque semaine pour acheter leur marque Cru par Bailey Blu de nourriture crue pour le lévrier que j'ai secouru, et chaque fois que je m'y rends, c'est une expérience fantastique. Je ne peux en dire assez sur tous les employés bien informés qui amènent une attention particulière aux les clients, et la façon extrêmement respectueuse avec laquelle ils discutent la santé alternative et les options de nutrition pour nos animaux.

Bien sûr, la meilleure partie de ma visite est lorsque je peux jouer avec Blu, le chien dynamique, heureux et en santé du propriétaire, qui va au boulot avec maman. À part la qualité superbe de la nourriture crue, ils ont une sélection d'accessoires pour animaux à la mode et unique qui vous feront espérer pour plus d'animaux! L'équipe chez Bailey Blu est une équipe de gens qui aiment réellement les animaux, leur communauté, savent de quoi ils parlent et maintiennent leur entreprise avec intégrité et compassion.

- Darlene W.  

J'ai deux Persans de la même portée, des jumeaux nommés Humphrey et Bogart. Bogart, le chaton “gingembre”, souffrait de diarrhée aiguë et de douleur généralisée peu de temps après l'adoption, il y a 2 ans et demi. Après diverses analyses non invasives et infructueuses, il a subi une coloscopie qui a permis de diagnostiquer une colite, une forme de maladie inflammatoire digestive (IBD). On m'a alors dit que le mieux à faire serait de maîtriser la maladie avec une quantité minimale de médicaments et un régime alimentaire plus riche en fibres. Nous avons progressivement réduit la médication, mais la maîtrise restait imparfaite. Bogart perdait un peu de poids, peut-être parce qu'il ne mangeait pas une nourriture adéquate. Je m'inquiétais car son pelage était si terne que sa fourrure se rompait en de fines touffes lors du peignage, au lieu de donner des bouquets laineux de duvet comme son frère. Il maigrissait de plus en plus. Devant cette situation, j'ai demandé au vétérinaire s'il ne voyait pas d'inconvénient à ce que je nourrisse Bogart avec des aliments crus. Il m'a dit qu'il était d’accord. Lorsque l'emballage des croquettes qui lui étaient prescrites a changé – il mangeait de la nourriture humide et sèche pour chat – j'ai vérifié l'étiquetage. J'ai été surprise par la quantité de maïs présent dans la nourriture ; sachant qu'il est souvent une source de réaction allergique chez les chats, j'ai finalement modifié son régime alimentaire au début octobre. J'ai jeté les croquettes et donné à mes deux chats du poulet et des organes crus de chez Bailey Blu, que je mélange avec un peu de nourriture humide pour chats. À ma grande joie, ils en ont aussitôt mangé. Je devais nourrir Humphrey séparément pour m’assurer qu'il obtenait sa nourriture, vu que Bogart – surnommé Bog le gobeur – n'arrêtait pas de licher le fond de son bol et bousculait son frère pour manger sa portion. Je sais que ce comportement est courant en cas de déficit nutritionnel.

Un changement s'est produit chez mes deux chats, mais le changement chez Bogart a été le plus remarquable. Ses yeux brillaient davantage, il était plus interactif et affectueux, dormait un peu moins, et son pelage devenait épais et soyeux. Il n’a pas eu un seul cas de diarrhée depuis qu'il est passé à une alimentation crue. Il est en train de devenir aussi grand que son frère et n'est plus aussi chétif. Je ne sens plus les bosses de sa colonne vertébrale. En un mot, il était enveloppé. À la mi-février, je leur ai fait faire leur visite annuelle. Le vétérinaire ne cessait de répéter que Bogart avait l'air superbe. Il était en très bonne santé et était passé de 4,1 à 4,9 kg, il n'avait pas besoin de vaccins, pas de tests sanguins, ses dents étaient en bon état ; le vétérinaire m'a conseillé de le sevrer pendant un mois pour voir comment il s’en sortirait sans médicaments. Je n'aurais pas pu être plus heureuse. Il se porte bien pour l'instant, avec une dose de médicament réduite de moitié.

Quant à Humphrey, il est simplement de plus en plus “Humphrey”.

- Barbara De Lorenzi  

Vous êtes la meilleure animalerie à Montréal à mes yeux; vos connaissances sur les animaux, votre service à la clientèle et votre beau chien Blu rendent l'expérience de votre magasin magnifique!

- Gail Wise  

Bailey Blu a complètement transformé la vie de mon petit Boston! Je suis si reconnaissante envers Natalie et son équipe pour m'avoir présenté leur ligne d'aliments crus. Mon Boston perdait ses poils à une vitesse inouïe. En dernier recours, je me suis tournée vers la nourriture crue, et je n'ai jamais regretté. Cela fait plus d'un an et je peux dire en toute honnêteté que mon Boston n'a jamais été aussi beau, et ça fait du bien de savoir que je nourris ma chienne avec ce qu'il y a de mieux. J'ai aussi un Maltais qui bénéficie de ce régime - merci Bailey Blu!

- Kristine Goulet  

L'idée de nourrir mes chats avec des aliments crus me trottait dans la tête depuis un certain temps, mais je n’en savais pas assez sur la valeur nutritive des aliments pour prendre cette décision. Lorsque je suis revenue vivre à Montréal et que j’ai commencé à magasiner pour mes chats chez Bailey Blu, j'ai rencontré Natalie et Viki… et l'aventure a commencé.

Tout d'abord, elles ont pris le temps de m’expliquer sur quelle base scientifique s'appuient le régime alimentaire des félins et la façon de passer des produits alimentaires commerciaux à la viande crue. Il va sans dire que l'opération a été rude à certains moments, un peu angoissante même lorsque mes chats, au début, se détournaient totalement des repas ; et cela a exigé beaucoup de patience et de détermination. Toutefois, Natalie et Viki m'ont encouragée à rester sur la bonne voie et m'ont offert leur soutien et leurs connaissances pour me guider dans les moments où je souhaitais abandonner. Aujourd'hui, six mois plus tard, je suis si heureuse de ma (de notre!) persévérance.

J'ai quatre chats de races et de tailles différentes. Murphy et Lola souffraient de surpoids dû à une vie essentiellement sédentaire. Oliver, affectueusement baptisé “selles molles”, avait de la difficulté à digérer sa nourriture et souffrait régulièrement de diarrhée nauséabonde depuis qu'il était tout petit. Notre vétérinaire l'a examiné à plusieurs reprises et ses selles ont été analysées deux fois, mais le bilan n'a donné aucun problème physique. Le vétérinaire avait adopté des chats de la même portée qu’Oliver et avait le même problème ; il ne pouvait pas proposer de solution. Felicia, mon Birman, était allergique à presque tout. Elle continuait de perdre son poil et de se gratter la face jusqu'à saigner et perdait même ses moustaches. Il a fallu près de deux mois pour que les quatre chats s'adaptent à leur nouveau régime. En fait, il serait plus exact de dire que, près de deux mois plus tard, les quatre chats me suppliaient littéralement pour avoir de la viande crue. Maintenant, quand je demande “qui a faim ?”, ils se ruent à la cuisine et se dressent sur leurs pattes pour me regarder préparer leur repas. Le plus extraordinaire, toutefois, est de constater comment ils ont changé physiquement.

Murphy et Lola ont perdu leur surpoids et sont redevenus physiquement actifs, jouant comme des chatons. Le pelage de Felicia a repoussé et elle ne se gratte plus que très rarement. Mais le miracle est le changement subi par Oliver. Je ne peux plus l'appeler “selles molles” désormais, vu qu'il produit des selles solides, sans odeur. En fait, il n'y a plus aucune odeur dans le bac à litière. Les selles sont beaucoup plus petites et il y en a moins à ramasser. Les quatre chats utilisent un seul bac à litière. Finis les bourrages et les additifs non comestibles qui se trouvent dans les produits alimentaires commerciaux – tout est essentiel et absorbé par le corps. Et même si je dépense un peu plus pour ce régime, j’économise sur la litière, ce qui compense. Mes chats sont minces, énergiques, les yeux brillants et ont des pelages soyeux et luisants.

Je suis tellement contente d’avoir suivi les conseils de ces jeunes femmes informées, engagées et intelligentes. Mes bébés sont en bonne santé et cela me rend très heureuse. Quand j'ai commencé à écrire ceci, je pensais que ce serait un témoignage sur les avantages des aliments crus pour nos animaux domestiques. En réalité, je pense que c’est aussi un témoignage sur un magasin pour animaux domestiques très spécial qui se soucie vraiment de la santé et du bien-être de mes chats. Merci, Natalie et Viki, pour votre soutien et votre encouragement. Nous n'aurions jamais réussi sans vous!

- Dianne Goudreau  

J'ai magasiné chez plusieurs détaillants, mais ce magasin est vraiment le meilleur en ville. La propriétaire est son équipe sont sympas, sans oublier leur merveilleux hôte, Blu, le chien à Natalie, qui nous accueille à la porte. Mon chat Charlie adore leur variété de nourriture crue!

- Sandra Lahaie  

Équipe super sympa, chaleureuse et accueillante dans un magasin merveilleux distribuant des items de haute qualité! C'est un must pour vos amis à quatre pattes!

- Sebastien Bouchard  

Notre chien Zoxie, qui a été abandonné par ses maîtres initiaux, nous est arrivée avec un demi sac de croquettes conçus "scientifiquement", acheté chez le vétérinaire, sensé remédier ses problèmes de pelage sec. J'ai remarqué que Zoxie se grattait beaucoup et je n'étais pas convaincue des mérites de cette nourriture. J'ai commencé à faire de la recherche, et j'ai découvert que les croquettes étaient bourrées d'ingrédients douteux. Je suis végétarienne et je mange très santé, donc je suis très consciente d'une nutrition saine et je ne comprenais pas comment ces croquettes pouvaient être bonnes pour ma chienne ni son pelage.

J'ai commencé à lui donner de la vraie nourriture parce que ça me semblait sensé, mais j'étais préoccupée, incertaine si je lui offrais un menu équilibré. À quelques reprises je lui ai donné des aliments trop riches pour elle et elle a eu la diarrhée. Je me demandais si je devais revenir aux croquettes quand j'ai rencontré Natalie et ses deux chiens.

Pour une raison quelconque, je lui ai demandé quelle nourriture ses chiens mangeaient. Elle m'a parlé de viande crue, a parlé des bénéfices, et m'a fait flatter Bailey pour sentir son pelage. Dès que j'ai mis la main sur sa fourrure douce et luisante, je savais que c'était la solution pour moi et mon chien. Zoxie mange du cru depuis ce moment-là. Non seulement son pelage est luisant et ultradoux, mais elle déborde de vitalité et ses dents sont exceptionnellement propres (elle aura 3 ans au printemps).

Natalie, que je considère maintenant une amie, nous a aidé tout au long de notre parcours, prête à répondre à nos questions, résoudre nos problèmes et nous fournir des informations utiles. J'aime parler à Natalie et son équipe à propos de la nutrition canine parce qu'ils sont si bien informés et passionnés par le sujet. C'est maintenant un plaisir pour moi d'aller acheter la nourriture pour chiens. Mieux encore, je suis confiante que je fais ce qu'il y a de mieux pour ma chienne, lui offrant tout ce dont elle a besoin pour demeurer active et en santé, sans maladies, pour des années à venir.

- Miriam Taylor  

Ma décision de changer le régime alimentaire de mes quatre chats en un régime de nourriture crue a été la meilleure que j'ai jamais faite pour eux. Et même si mes chats n'ont fait l'objet d'aucune étude scientifique prouvant la validité de la nourriture crue, permettez-moi d'ajouter quelques faits aux nombreux témoignages anecdotiques. Ils constituent une réelle et véritable démonstration de l'importance de nourrir une espèce animale avec un régime approprié, carnivore en l'occurrence.

Bodem, un tabby marbré remarquablement curieux, a été le deuxième de ce qui allait vite devenir ma bande de quatre chats mâles. Il m'a également fait découvrir les coûteuses visites chez le vétérinaire, tout en devenant une source quasiment inépuisable de préoccupations. Avant l'irruption de Bodem dans ma vie, je m'y connaissais vaguement en alimentation animale et je me doutais un peu que la nourriture que je donnais à mon autre chat Sebastian, n'était pas ce qu'il y a de mieux. “Ce qu'il y a de mieux” est un véritable euphémisme.

Quand Bodem est arrivé chez moi, son pipi contenait du sang. Malgré un traitement aux antibiotiques pour ce que l'on soupçonnait être une infection urinaire, son urine montrait toujours, près d'une semaine plus tard, une quantité notable de sang. Il était évident qu'il souffrait et, tout ce que je pus faire pour l'aider a été de lui administrer un autre traitement aux antibiotiques et quelques médicaments antidouleur.

Ce n'est que quand j'ai commencé à travailler dans un magasin spécialisé dans les aliments pour animaux domestiques et appris les principes fondamentaux de la physiologie des carnivores (découvrant par la même occasion à quel point l'industrie de l'alimentation pour animaux était mal réglementée), que j'ai compris réellement combien les croquettes commerciales étaient mauvaises pour mes chats. Malgré la meilleure qualité possible de nourriture offerte sur le marché, Bodem continuait de souffrir d'épisodes (je le sais maintenant) de cystite non bactérienne : une inflammation de la muqueuse vésicale provoquée par une faible déshydratation chronique. Je m'étais habituée à l'odeur de l'ammoniaque dans l'appartement car je me disais qu'avec quatre chats, il est normal de s'attendre à l'odeur notoirement nauséabonde du pipi de chat.

C'est alors que je pris la décision d'acheter des aliments crus. Cette odeur d'ammoniaque ? ANORMALE ! Causée par une urine excessivement concentrée, elle est l'un des signes avant-coureurs de problèmes de vessie et d'infection urinaire. Depuis que mes chats mangent des aliments crus, leur litière ne sent plus (du tout) et les horribles crises de cystite de Bodem ont disparu. Leur fourrure est brillante, ils perdent très peu de poils, ils sont minces, dynamiques et présentent un système immunitaire beaucoup plus vigoureux que la plupart des autres chats.

Tout est dans une alimentation appropriée et adaptée à l'espèce.

- Viki Bristowe, directrice adjointe, Bailey Blu